Ouest Américain
Yosemite

Visiter Yosemite National Park

Le parc national de Yosemite, ses séquoias, ses ours, ses immenses cascades, ses lacs apaisants et ses légendes vivantes attirent des centaines de milliers de curieux chaque année. Situé à l’est de San Francisco en Californie, il mesure 3 079 km2 de superficie et héberge une faune et une flore extraordinaire, variée et, surtout, protégée. Le site est en effet classé au patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1984.

Après avoir payé les 20 $ correspondant aux droits d’entrée (soit environ 15 €), vous êtes libre de rester autant que vous voulez. Vous pouvez vadrouiller à pied ou en voiture et découvrir les paysages saisissants du parc.

Ses forêts de sapins et de séquoias s’étendent à perte de vue et des dizaines d’espèces vivantes s’y côtoient. Vous pourrez ainsi rencontrer des pumas, aussi appelés couguars ou mountain lions, des ours noirs (black bears) ou encore les très mignons tamias (chipmunks), sortes d’écureuils très gourmands et avenants !

Plutôt chalet, camping ou hôtel ?

Les plus aventureux passeront quelques nuis dans l’un des quelques campings disséminés un peu partout dans le parc. Si les ours noirs ne sont pas dangereux, ils sont cependant très gourmands et n’hésiteront pas durant la nuit à tenter de voler vos sandwichs prévus pour la randonnée du lendemain ! Heureusement, le ranger vous prodiguera tous les conseils utiles pour protéger votre nourriture dans une caisse appropriée et fermée et pour repousser les ours en cas de rencontre inopportune au moment d’aller aux toilettes par exemple.

Vous pourriez également apprécier le calme et le confort des chalets (ou lodges) présents en plein cœur du parc. Avec un peu de chance, vous aurez vue sur les monts El Capitano et Half Dome et dans tous les cas vous profiterez d’un séjour verdoyant et reposant.

Que faire de ses journées ?

Un séjour au parc de Yosemite est forcément très « nature ». Les randonnées sont l’activité principale. On part alors à la découverte des sites célèbres du parc comme les fameuses Yosemite Falls, chutes d’eau hautes de 739 m, ou encore à la conquête du Half Dome.

Il s’agit d’un rocher qui culmine à 2 700 m de hauteur. Pour atteindre le sommet, il faut emprunter deux câbles métalliques de 120 m de long. Mais pour avoir le droit d’emprunter ces câbles, il faut participer à la loterie annuelle organisée en mars sur recreation.gov. Ainsi, seulement 300 personnes par jour sont autorisées à atteindre le sommet du célèbre rocher.

Vous pourriez également tenter l’escapade en voiture. La Tioga Road est une route traversant le parc et accessible au public durant une certaine période de l’année. Les dates d’ouverture et de fermeture peuvent varier d’une année à l’autre mais généralement la Tioga Road est ouverte entre juin et novembre. Elle est toujours ouverte en juillet, août et septembre, en tout cas.

On pourra également skier ou visiter la Vallée de Yosemite. Les plus chanceux pourront contempler la « cascade de feu » du parc durant l’hiver. A un certain moment de l’année et sous l’effet des rayons du soleil, la Horsetail Fall donne en effet l’impression d’être enflammée. Frissons garantis.

About author

Luc

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *