Ouest Américain
ouestamericain

Les incontournables de l’ouest américain

L’Ouest Américain, considéré par beaucoup comme l’Eldorado des Etats-Unis, est une vaste étendue à travers laquelle on peut retrouver la modernité de villes phares de Californie et du Nevada, d’immenses paysages sauvages dignes des plus grands scénarios de Western, un gigantesque réseau qui compte de nombreuses routes nationales mythiques, ainsi qu’un riche patrimoine amérindien.

Les villes cultes

Los Angeles est de loin la cité la plus incontournable du Grand Ouest Américain. En effet, réputée pour être le fief des productions cinématographiques américaines, cette mégalopole californienne synonyme de glamour et de paillettes est mondialement renommée pour ses très célèbres quartiers d’Hollywood et de Beverly Hills. La ville de San Francisco, située à un peu plus de 400 km au Nord de Los Angeles, jouit quant à elle d’une des plus belles baies planétaires, elle-même surplombée par l’emblématique Golden Gate Bridge. Enfin, Las Vegas dans l’Etat du Nevada, une ville fondée en 1855 par les Mormons dans le désert des Mojaves, est le royaume mondial du jeu avec ses avenues jonchées de luxuriants casinos.

Des panoramas à couper le souffle

The Death Valley ou  » Vallée de la Mort « , un majestueux paysage fait de dunes de sable, de champs de cactus et de volcans en sommeil, est une vallée aride du Sud-Est de la Californie qui longe en partie la frontière du Nevada. Son Parc National de la Vallée de la Mort bénéficie d’une étonnante faune et flore ainsi que d’écosystèmes très variés. Le Grand Canyon, une autre merveille de l’Ouest Américain qui est le résultat d’un plateau creusé par le Fleuve du Colorado se situe dans le Nord-Ouest de l’Arizona avec un parc qui reçoit la visite de près de 4 millions de visiteurs par an.

Les routes légendaires

L’Ouest Américain regorge d’axes routiers secondaires très populaires tels que la route 66 ou  » Mother Road  » du fait qu’elle soit la mère de toutes les routes car celle-ci prend naissance à Los-Angeles pour s’étendre jusqu’à Chicago sur environ 3 670 kilomètres. Plus au Nord, la Pacific Coast Highway longe les plages dorées de Californie, emprunte ensuite le Golden Gate Bridge de San Francisco pour finir son ascension à travers les forêts de séquoias du littoral.

Un patrimoine amérindien

N’oublions pas que les Etats-Unis, notamment l’Ouest Américain, appartenaient initialement aux Amérindiens. En effet, la culture indigène encore très présente dans la partie Sud-Ouest, la Réserve Navajo, la plus grande du pays, peut être traversée en voiture afin que l’on puisse admirer ses paysages naturels, ses habitations troglodytiques comme ses monuments historiques. De plus, au sein de celle-ci, la Vallée Navajo Tribal Park décorée de paysages de Western peut être visitée en circuits guidés par les Indiens Navajo eux-mêmes. Par ailleurs, une autre réserve du nom de Hopi a été construite il y a déjà plusieurs siècles au Nord-Est de l’Arizona. Cette dernière qui est l’une des plus peuplées de l’Amérique du Nord compte un musée ainsi que des ateliers de bijoux artisanaux.

About author

Luc

1 Comment

  1. Steve 29 janvier 2014 at 22 h 56 min

    Merci , ca donne une bonne idee de depart pour un non initié, mais il faudrait des livres entiers pour eecrire la richesse de l’ouest americain…

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *